Comment faire travailler un ado qui ne veut pas ?

Pousser un adolescent à bien travailler à l’école n’est pas vraiment une très bonne idée s’il est réticent à ce sujet. On doit notamment trouver d’autres moyens plus réfléchis pour l’amener face à ses responsabilités et à avoir toute la volonté nécessaire pour faire ses études. Dans un univers où la réussite est le but ultime de chaque travail, on peut comprendre que les ados peuvent éprouver une certaine frustration. Il ne faut pas non plus oublier que c’est l’âge où des transformations physiologiques et psychologiques viennent les déstabiliser. Comment peut-on les aider ?

Déterminer l’origine de son blocage

Avant de vouloir à tout prix trouver comment faire travailler un ado qui ne veut pas, il serait plus avisé de déterminer pourquoi il adopte cette attitude. Quand on est jeune à ce point, on souhaite passer le plus clair de notre temps devant une console de jeux vidéo, dehors à traîner avec leurs amis, devant la télé ou bien accrochés aux fils d’actualités des réseaux sociaux. La distraction est certes nécessaire, mais quand cela devient un peu «trop», elle peut être destructrice. Déjà, on peut réfléchir là-dessus. Faut-il limiter ses loisirs ? Il faut également que les parents soient attentifs aux remaniements psychiques et aux changements corporels auxquels leurs ados font face. C’est un passage où ils ont surtout besoin à la fois d’attention et de liberté.

Comment faire travailler un ado qui ne veut pas ?

Mettre l’accent sur la communication et l’écoute

Pour redonner aux adolescents plus de confiance en eux, il faut savoir relâcher la pression et leur faire comprendre que dans la vie on se doit de réussir, mais que pour quelque raison que ce soit, si on n’y arrive pas, ce n’est pas grave. Ils ont surtout besoin de savoir que leurs parents les comprennent et ne sont pas en train de les juger constamment, d’être prêts au moindre critique concernant leurs cursus scolaires et leurs comportements, etc. Afin de pouvoir prendre leur responsabilité et travailler avec plus de sérieux, il faut que leurs parents s’intéressent à eux, tels qu’ils sont et non pas tels qu’ils voudraient qu’ils soient. Il faut savoir être à leur écouter et instaurer une solide communication pour pouvoir les encourager à travailler un peu plus.