L’adoption du BYOD par les enseignants

L’insertion des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans le monde éducatif a changé les habitudes, tant au niveau des élèves que des enseignants. Depuis quelques années, un concept nouveau a fait son apparition en la matière. Il s’agit du BYOD. Cela signifie « Bring Your Own Device », soit en français « Apportez votre propre appareil ».

Cette technique, malgré ses contraintes, est très innovante et accentue l’aspect participatif des leçons et exposés. Envie d’en savoir plus sur les techniques BYOD appliquées à l’enseignement ? Lisez cet article !

Utiliser le BYOD pour améliorer sa pratique pédagogique

Initialement destiné aux usages purement professionnels, le BYOD a été réinventé et réorienté vers l’enseignement. Le quotidien de la majorité des apprenants est rythmé par l’utilisation de terminaux intelligents comme les smartphones, les ordinateurs portables, les tablettes et autres. Avec le logiciel spécialisé appelé « Je lève la main », l’enseignant est capable d’interagir avec ses apprenants via les terminaux dont disposent ceux-ci. Quiz, résultats de travaux et autres pourront être exposés sans difficulté. Il s’agit d’une excellente méthode pédagogique. L’autre facette du BYOD est sa facilitation du e-learning.

L'adoption du BYOD par les enseignants

Lisez cette page web pour bénéficier de bien plus de renseignements.

Il est désormais aisé avec le BYOD de travailler à distance avec des apprenants via leurs terminaux. L’enseignant aura juste besoin d’évaluer à distance les exercices faits par son auditoire situé sous d’autres cieux. L’utilisation de cette technique rend également les formations d’entreprises moins coûteuses et plus faciles. L’interaction entre enseignant et élèves ou autres s’est considérablement améliorée avec le BYOD. Grâce aux clés miroirs Speechi, l’enseignant a la capacité de transmettre sur tous les appareils désirés des fichiers ou des informations. C’est vraiment un outil pédagogique moderne désormais.

Les applications informatiques ou mobiles pour le BYOD sont relativement simples d’utilisation. Tous les utilisateurs ont un accès à des applications professionnelles, une authentification est obligatoire pour entrer dans votre espace personnel, cela permet aussi une meilleure sécurisation. Le BYOD permet aux employés d’une entreprise d’avoir une meilleure mobilité.

Les données personnelles comme les données de l’entreprise sont soumises à un système de sécurité efficace. La gestion des appareils est pensée pour l’entière protection des données. Des appareils mobiles personnels peuvent être exposés au piratage et autres actes malveillants, comme dans tous les domaines et services informatiques. Tout est mis au point pour que la sécurité mobile soit excellente. La gestion des appareils mobiles est gérée par des solutions informatiques reconnues (MDM et DSI), de façon à sécuriser toutes les connexions. Pour prendre un exemple, indiquons que le BlackBerry était le premier appareil mobile à être utilisé de cette façon, de façon à lier vies professionnelle et personnelle.

Les appareils personnels exposent donc les données professionnelles, puisque les applications mobiles vous connectent au réseau d’entreprise. Or, vous pouvez vous connecter en toute sécurité. Les accès sont sécurisées sur les appareils Android comme sur iOS. Vous pouvez donc faire partie de la grande famille des travailleurs nomades sans aucun risque. Le mobile device management permet une sécurité informatique pratiquement infaillible.

Grâce au BYOD, la mobilité au sein de l’entreprise est favorisée. Les administrateurs remplissent des certificats et contrats pour la sécurité des données sensibles de l’entreprise mais aussi de leurs employés. Le matériel informatique est toujours soumis à des risques (en Bluetooth ou en périphérique). Le système d’information des appareils nomades doit être irréprochable pour qu’aucun téléphone mobile ne soit exposé à un piratage. Vos données confidentielles ne risquent rien, les smartphones et tablettes sont soumis à la confidentialité des données, votre équipement personnel va donc rester privé.

Comment mettre en place le BYOD en classe ?

QuattroPod : un boîtier miroir sans pilote pour écran interactif

La mise en œuvre du BYOD en classe passe par l’exploitation de certains dispositifs spéciaux. L’un des plus connus est le boîtier sans fil Quattro Pod de Speechi. À lui seul, cet appareil fait des merveilles ! Le boîtier permet aux apprenants de se connecter à l’écran interactif principal et d’interagir avec lui sans se déplacer. Il n’est plus nécessaire de réaliser des branchements. Ce dispositif doté d’une résolution 4K permet de partager les projections de quatre périphériques sur le même écran tout en gardant une netteté surprenante. Dans une classe, cela permet des discussions nourries et une meilleure compréhension.

Avec toute cette flexibilité, le boîtier Quattro Pod 4K donne la possibilité à l’enseignant de garder le contrôle tout en modérant les interventions. Il est important de savoir que l’utilisation du boîtier ne nécessite aucune installation spécifique. Le transmetteur sans fil « Plug & Play » Speechi permet également de faire intervenir près de huit apprenants à la fois. La majorité des écrans interactifs Speechi est dotée d’un logiciel qui est très utile dans la mise en œuvre du BYOD. En effet, ScreenShare Pro donne la possibilité à l’enseignant de prendre le contrôle, depuis l’écran interactif, de son ordinateur portable ou encore d’une tablette sur laquelle il y aurait une ressource importante.

De la même façon, l’enseignant peut aussi se promener dans la salle tout en gardant le contrôle sur l’écran interactif situé plus loin dans la classe. Les présentations sans fil avec le BYOD sont ainsi davantage fluides, simples et interactives.